L’aide exceptionnelle aux employeurs

Dans le cadre du plan #1jeune1solution, à la rentrée 2020, le gouvernement met en place une aide exceptionnelle au recrutement des apprentis préparant à un diplôme jusqu’au master (bac + 5 – niveau 7 du RNCP) et pour toutes les entreprises (décret n°2020-1084 du 24 août 2020).

Quel est le montant de l’aide exceptionnelle ?
L’aide financière s’élève à :
– 5 000 euros pour un apprenti de moins de 18 ans
– 8 000 euros pour un apprenti majeur de moins de 30 ans
par contrat d’apprentissage préparant à un diplôme jusqu’au master (bac + 5 – niveau 7 du RNCP)

Cette aide couvre 100 % du salaire de l’apprenti de moins de 21 ans et 80 % du salaire d’un apprenti de 21 à 25 ans révolus.

À noter : à l’issue de la première année d’exécution du contrat, les entreprises éligibles à l’aide unique pourront bénéficier de cette aide jusqu’à la fin du contrat.

À quels employeurs s’adresse l’aide exceptionnelle ?
Pour les contrats signés à compter du 1er juillet 2020 et jusqu’au 28 février 2021, cette aide sera versée :
– Aux entreprises de moins de 250 salariés
– Aux entreprises de plus 250 salariés à la condition qu’elles s’engagent à atteindre le seuil de contrats d’apprentissage ou de contrats de professionnalisation dans leur effectif en 2021, selon des modalités définies par décret (faute de quoi il faudra rembourser les sommes perçues).

Allongement du délai d’accueil en centre de formation des apprentis (CFA)

Pour aider les jeunes qui n’ont pas encore trouvé d’employeur, une nouvelle mesure allonge la période d’accueil des jeunes en CFA sans contrat d’apprentissage à 6 mois (contre 3 actuellement). Cette mesure s’applique pour les entrées en formation entre le 1er août et le 31 décembre 2020.

 

Téléchargez les guides complets sur l’aide exceptionnelle et le plan de relance de l’apprentissage :

Pour les entreprises
Pour les CFA

L’aide unique aux employeurs

Les règles pour les aides aux entreprises ayant recours au contrat d’apprentissage ont changé avec la Loi  pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018.

Dorénavant, pour tous les contrats signés à compter du 1er janvier 2019, une nouvelle aide unique à l’apprentissage a été mise en place. Versée par l’Etat par le biais de l’Agence de Service et de Paiement (ASP) via son portail Sylaé : https://sylae.asp-public.fr

À quels employeurs s’adresse cette aide ?

L’aide financière de l’Etat peut bénéficier aux entreprises :

  • de moins de 250 salariés
  • dont le contrat en apprentissage est signé à compter du 1er janvier 2019 ;
  • qui embauchent un apprenti préparant un diplôme inférieur ou égal au BAC

Quel est le montant de cette aide ?

  • 4125 € maximum pour la première année
  • 2000 € maximum pour la deuxième année
  • 1200 € maximum pour la troisième année

Pour les contrats conclus avant le 1er janvier 2019, le dispositif d’aides régionales à l’apprentissage, mis en place par la Région Occitanie, persiste et sont gérées par le portail dédié de la Région.

Pour en savoir + sur
les aides à l’apprentissage pour les entreprises

Les aides de l’Agefiph et du Fiphfp

L’Agefiph et le Fiphfp proposent plusieurs d’aides destinées spécifiquement aux entreprises recrutant des personnes en situation de handicap et en formation par apprentissage.

L’Agefiph propose deux aides visant à :

  • Inciter les entreprises à recruter en contrat d’apprentissage.
  • Pérenniser dans l’emploi les personnes en situation de handicap.

En savoir + sur les aides de l’Agefiph

 

Le Fiphfp finance des aides techniques et humaines permettant la prise en compte du handicap par les employeurs publics. Il leur revient de faire toutes les demandes de financement nécessaires.

En savoir + sur les aides du Fiphfp

 


 

Revenir au parcours